Indicateurs de pilotage dans l’IT : arrêtons les excès !

Data Transformation des SI
Description de l'image
Victor Ferrarone Consultant Digital - PMO

De quoi parle-t-on quand on parle “Indicateurs” ?  

Un indicateur de pilotage est la résultante de : 

Il existe d’innombrables typologies d’indicateurs : des indicateurs de performances (KPI), des indicateurs opérationnels, techniques, d’usage… qui ne répondent pas aux mêmes besoins et ne nécessitent pas les mêmes niveaux de restitution. 

Pourquoi définir des indicateurs de pilotage ? 

Les indicateurs permettent de répondre à divers besoins de pilotage : 

Ces besoins de pilotage répondent à des objectifs métiers multiples : 

Conseils pour construire des indicateurs de pilotage performants 

Pourquoi ? 

La première question est bien évidemment liée à l’intérêt des indicateurs demandés et surtout la valeur de ceux-ci. Quand on parle « valeur », on pense intuitivement à l’aspect financier qui est facilement mesurable, cependant ce n’est qu’un aspect parmi tant d’autres auquel les indicateurs peuvent répondre. 

C’est pour cela qu’il est crucial de bien définir l’objectif auquel le ou les indicateurs doivent répondre afin de s’assurer d’être cohérent, pertinent et de répondre aux attentes métiers.  

Attention aux indicateurs “creux” : Sans fondement ou sans valeur bien identifié au préalable, un indicateur n’a pas d’utilité. Cela peut donc amener à la construction d’indicateur non exploitable, non pertinent pour le métier et donc non utilisé… Perte de valeur et fabrication d’indicateur “de figuration”. 

A qui ? 

Les indicateurs peuvent s’adresser à différents publiques, en fonction de leurs objectifs. Il est donc nécessaire de vérifier que l’indicateur soit parlant pour le public qu’il adresse. 

Un indicateur s’adressant à un CODIR ou un COMEX n’apportera pas le même niveau de détail que des indicateurs plus opérationnels qui permettraient de servir à monitorer une activité ou un outil. Ils ne nécessiteront pas la même finesse et justesse également. 

Pour quand ? 

Tout d’abord, il est important de rappeler qu’un indicateur n’est pas forcément pertinent de manière intemporelle. 

Comme mentionné plus haut, le contexte est un élément structurant dans la définition d’un indicateur de pilotage. Typiquement un indicateur permettant de suivre le bon déploiement d’une solution ne sera pertinent que légèrement en amont et pendant la phase de déploiement. 

Il est donc nécessaire de prendre cela en compte, dans l’investissement (Temps, Charges, Coûts…) entrepris sur la fabrication de ces indicateurs et surtout dans l’importance du timing de livraison (« Avant l’heure, ce n’est pas l’heure. Après l’heure, ce n’est plus l’heure »). 

Donc, il est important de privilégier des indicateurs simples et faciles à produire qui pourront être décommissionner facilement par la suite. 

Temps, coûts et valeurs 

Dans le cadre d’un projet, il est important de bien prendre en compte ces trois facteurs “Temps, coûts et valeurs” avant d’initier la définition d’indicateurs. 

Pour cela, il faut pondérer ces trois éléments en se posant les questions suivantes : 

Si, la réponse à toutes ces questions est « non » alors la construction d’indicateur n’est peut-être pas essentielle ou prioritaire à l’avancement de votre projet.  Ce n’est sans doute pas le moment de travailler à leur élaboration, Il sera donc bon de se poser à nouveau ces questions en temps voulu. 

Pistes d’amélioration en matière d’indicateur de pilotage 

S’ils ne répondent pas à au moins 2 des 3 critères ci-dessus, les indicateurs sont probablement à supprimer. 

L’importance des indicateurs dans nos métiers 

Ce que l’on peut retenir concernant les indicateurs, c’est qu’ils sont un outil important voir essentiel dans nos métiers afin de nous aider dans nos décisions et dans notre suivi.  

Cependant, il est important de rester vigilant et de s’assurer que les indicateurs que nous suivons ou que nous considérons comme nécessaires nous apportent bien la valeur escompter sans quoi, ils n’auront pas d’autre rôle que de la figuration ainsi qu’une perte de temps et d’argent qui ne sera pas compensé par la suite. 

Arrêtons les excès allons à l’essentiel, des indicateurs oui, mais avec un besoin et une valeur clairement définie.

Articles Similaires

Data

Quelles sont les bonnes pratiques de Green IT ?

Qu’est-ce que le Green IT ? Le Green IT fait référence à l’informatique durable ou éco-responsable. Il s’agit d’une approche...

Data

Device Management : déployer une politique BYOD

Dans un monde professionnel en constante évolution, marqué par l’innovation technologique et les changements dans les modes de travail, le...

Data

Migration vers le cloud : stratégie des 6 R

Alors que de nombreuses organisations envisagent de migrer vers le cloud, elles se retrouvent confrontées à une multitude de choix...